Un retour à la normale prévu sur le marché de la menuiserie

Après de nombreuses années de déclin entre 2008 et 2015, marquées par une forte décélération de la croissance du secteur (-16.2%), le marché a retrouvé ses aises, en partie tiré par les bons chiffres de la construction (+11.8% en 2018). Le chiffre d’affaire a ainsi évolué de plus 3.17% portant son nombre à plus de 20.48 milliards d’euros en 2017.



Un contexte favorable au remplacement de fenêtres

Le marché de la menuiserie pèse à lui seul 15.7% du marché du bâtiment, lui-même étant estimé à plus de 135 milliards d’euros. Avec pour objectif de réduire de 38% la consommation en énergie des bâtiments existants d’ici 2020, l’État a mis en place de nombreuses aides (CITE, PTZ…) participant à la relance du marché de la menuiserie. Aujourd’hui, la rénovation implique 78% des ventes de fenêtres, elles-mêmes représentant 44% du marché de la menuiserie. Toutefois, la mort annoncée du CITE (fin 2018) constitue une réelle menace pour les artisans qui risquent de réduire leur nombre de clients potentiels, étant donné que l’on estime à plus de 200 millions le nombre de fenêtres restant à rénover en France. 77% des professionnels restent tout de même optimistes pour les années à venir en ce qui concerne la rénovation et 63% le sont pour le neuf.

Une manne à se faire sur le marché des stores et des volets

Le marché des stores et des volets suit logiquement celui des fenêtres, 62% en étant équipées. On compte aujourd’hui plus de 6 millions de volets vendus en 2017 en France portant le chiffre d’affaires à plus de 1.2 milliards d’euros. Toutefois quand on estime à plus de 63 millions le nombre de volets roulants en France, tout en sachant qu’un volet a une durée de vie de 10 à 15 ans et subira une à deux réparations au cours de celle-ci, le secteur de la réparation et de la maintenance affiche un fort potentiel de développement en partie grâce à la motorisation des volets. En effet, c’est un véritable marché de niche, chiffré à plus de 650 millions d’euros, soit plus de la moitié du chiffre d’affaires de la vente de stores et de volets. Cependant, le marché reste tout de même délaissé par les installeurs. En cause, la faible croissance du secteur (1% en 2017).

La véranda menacée par la pergola ?

En ce qui concerne les vérandas, on en dénombre 75 000 de vendues en 2015. Les ventes de vérandas s'écroulent depuis 2011 (-15% de croissance entre 2011 et 2015 ainsi qu'une quatrième année consécutive de baisse) au profit de la pergola qui est une réelle alternative à la véranda, moins onéreuse et en vogue auprès des propriétaires de maisons.

#menuiserie #veranda #pergola #store #volets #habitat #maison

Suivez-nous

  • Facebook
  • Linkedin
  • Instagram
  • Pinterest

Contactez-nous

02 99 26 68 48

10 Rue du Breil 35000 Rennes

Mentions légales Politique de protection des données personnelles Politique cookies Modifier les choix cookies