La cuisine met les petits plats dans les grands

La France, terre de gastronomie. Et pourtant, jusqu’à ces dernières années, les français n’apportaient que trop peu d’importance à leur cuisine. Désormais, fini la cuisine surgelée, la tendance est à la cuisine maison. La cuisine est également devenu un lieu de plus en plus ouvert et décoratif que les français aiment montrer à leurs amis et à leur famille. Preuve en est qu’elle est devenue l’une des pièces à vivre préférée des français, où ils passent de plus en plus de temps.



Tout baigne dans l’huile pour la cuisine

Aujourd’hui, le marché des meubles de cuisine pèse à lui seul plus de 2.57 milliards d’euros de chiffre d’affaires annuel, affiche une croissance à 4% en 2017, ainsi menant le secteur à plus de 26% de part de marché du meuble. Les français achètent même plus de 2 200 cuisines chaque jour. Le marché tire bon parti des excellents résultats du marché de l’immobilier et de la construction neuve (+11.8% en 2017). En 2017, c’est aussi 968 000 biens immobiliers qui ont trouvé ou changé de propriétaires en France. Quand on sait qu’un achat de cuisine sur deux se fait dans les cinq années consécutives à un déménagement, le marché offre de belles perspectives pour les années à venir. De plus, le marché français affiche l’un des plus faibles taux en équipement (moins de 60%) et l’un des plus longs taux de renouvellement (23 ans, contre 13 en moyenne pour nos voisins européens) en Europe. Soit un chiffre de 11 millions de logements à potentiellement équiper d’une cuisine et une manne à se faire de plus de deux milliards d’euros.

Le spécialiste cuisine fait son beurre

Les spécialistes de la cuisine gagnent du terrain. Générant déjà à eux seuls plus de la moitié (52%) des revenus tirés de la vente de cuisine, soit 1.3 milliards d’euros, ils ont vu leur croissance s’accélérer de 6% en 2017. Le constat est le même pour les grandes surfaces d’ameublement et de bricolage qui détiennent 43% du marché en misant sur des cuisines d’entrée et de milieu de gamme (plus de 80% des ventes de cuisines en France). Cependant sur un marché dominé par les spécialistes et les grandes surfaces d’ameublement (Ikea représente à lui seul 25% des ventes de cuisines), il est difficile pour les cuisinistes indépendants de se faire une place. Ils ne peuvent ainsi subsister que s’ils proposent des produits innovants, de grande qualité, et s’ils jouissent d’une excellente réputation.

#cuisine #ameublement #habitat

Mentions légales Politique de protection des données personnelles Politique cookies Modifier les choix cookies